Biographie Officielle de Manuel FAOUEN

Découvrez ma vidéo de présentation

Je m'appelle Manuel FAOUEN et je suis né le 07 septembre, au HAVRE (76).

Aveugle depuis la naissance (rétinoblastome bilatérale), je baigne dans le milieu de la musique depuis mon plus jeune âge.

Mes doigts ont commencé à caresser les touches d'un petit clavier à soufflerie que mon père m'avait acheté, lorsque j'avais 5 ans. Ma première représentation, c'est devant la famille, lors d'une fête de Noël que je l'ai effectuée. Ma grand-mère n'arrêtait pas de dire aux invités présents "Ah ah ah, écoutez, c'est mon p'tit fils" en me tapant sur l'épaule.

A 8 ans, on m'a proposé de faire du piano tout en apprenant le solfège. J'ai accepté mais j'ai trouvé que c'était bien trop contraignant pour moi. Au bout de deux mois, j'ai tout arrêté pour me concentrer sur un autre instrument : la flûte traversière. Cela a duré 3 ans. Je n'était pas obligé de lire des partitions, juste mes oreilles, mon souffle et mon professeur qui prenait le temps de me jouer les morceaux afin que je les assimile.

Vers l'âge de 9 ans, mon père s'est décidé à m'offrir un second synthétiseur un peu plus perfectionné. J'en jouais tous les jours, le poste de radio allumé, j'essayaie de reproduire tout ce qui passait sur les ondes. Souvent, mon père venait s'assoir sur mon lit pour m'écouter, il restait des heures à m'admirer...

Puis à 14 ans, mon père m'a offert un troisième clavier, toujours plus perfectionné : Yamaha PSR740. Un synthétiseur qui aura eu beaucoup d'importance pour moi car c'est sur celui-ci que j'ai composé mon premier morceau. De plus, j'ai retrouvé mon meilleur ami d'enfance (Nicolas B) avec qui j'avais perdu le contact depuis les cours préparatoires. Il m'a beaucoup aidé à progresser. Nous avons même eu la chance de faire un petit concert ensemble pour une association. Un très grand moment entre nous ! C'est aussi le moment où, en écoutant la radio, je suis tombé complètement fan d'une artiste qui est devenue mon idole : Orlane HOAREAU, chanteuse réunionnaise de musique antillaise.

Quand j'ai eu 16 ans, j'ai eu la possibilité d'apprendre à jouer du saxophone Alto. J'ai bien sûr saisit l'occasion. Cela m'a permis de jouer dans une formation et d'effectuer quelques représentations.

A 19 ans, j'ai eu besoin de matériel plus perfectionné. J'ai donc investi dans un plus gros synthé (Yamaha TYROS), une table numérique (Yamaha AW16G), ainsi qu'un micro (RODE NT1A) qui m'ont permis de répondre à mes exigences.

Jusque là, je ne faisais que des compositions instrumentales. Mais on m'a recommandé d'essayer de chanter suite à un délire réalisé entre Nico et moi. J'ai commencé à m'exercer, à ne chanter que pour moi. J'étais bien trop timide pour m'exhiber en publique !

En Décembre 2004, j'ai décidé de quitter le cocon familial et de prendre mon envol. J'ai emménagé à GRENOBLE le 1er Mai 2005.

Entre temps, j'avais arrêté de jouer du saxophone. Après de longues hésitations, j'ai quand-même envisagé de reprendre. Mais cette fois, j'ai opté pour le soprano. En Juillet 2006, j'ai donc acquis un saxo Soprano Yamaha -YSS475).

En Décembre 2008, grâce aux recommandations de Nico, je me suis intéressé à la MAO (Musique assistée par Ordinateur). J'ai aussi acheté un système de monitoring. Ayant déménagé dans la Vienne (Chasseneuil du Poitou), dans une petite maison, pour des raisons professionnelles, j'ai pu dédié une pièce entièrement à la musique, ce qui m'a permis de me créer un petit HomeStudio.

Ma dernière acquisition de Juin 2009 a été un MotIFXS qui a complété mon studio. Cela me permet désormais aujourd'hui de réaliser des morceaux de qualité supérieure.

Mon retour sur Grenoble en juin 2010 m'a permis de retrouver mes anciens amis et d'élaborer quelques projets intéressants, comme ce premier concert officiel. Le 7 avril 2011, dans le cadre d'un projet de sensibilisation sur le handicap, on m'a proposé de donner ma première véritable représentation. Poussé par mon entourage, j'ai essayé de mettre ma grande timidité de côté, et je me suis lancé.

Pour plus d'infos, visitez la page des projets...

Depuis Avril 2011, je me suis lancé dans une nouvelle aventure : produire d'autres personne que moi, grâce à mon modeste HomeStudio.
Le premier titre sorti de ma boite magique a été celui de Florie B (ex-membre du groupe Mélisse) avec le morceau "Alice").

Puis en 2012, Tytouane, (un petit groupe grenoblois, composé de Myriam, Yannick, Stéphane et Gilbert), m'a demandé de lui produire une maquette afin de pouvoir démarcher sur l'agglomération grenobloise. A ce jour, 3 titres sont prêts.

Une autre passion venue durant mon jeune âge, celle de capter des ambiances sonnores, des sons divers et variés, m'a motivé à me lancer dans le Reportage Audio. Depuis 2013, je produis des enregistrements afin de faire découvrir des métiers, activités peu connus. Vous pouvez écouter tout ça en cliquant ici ! Pour formaliser cette passion, j'ai créer une association, ce qui me permets dans le même temps de remonter une radio amateur en toute légalité, et donner une seconde vie à mon ancienne Radio qui a vécu 4 ans et que j'ai dû fermé pour diverses raisons.

Depuis Décembre 2016, j'ai décidé de migrer mes méthodes de productions sur le système Apple. Bah oui, je travaillais jusque là avec Sonar 8 sur un Windows XP depuis bien longtemps.. Désormais, je produis mon travail sur un macMini couplé à une carte son SCARLETTE 18I20.

A l'heure actuelle, je commence à écrire quelques textes qui nécessitent tout de même des améliorations ou même la participation d'un AUTEUR.

Compositeur, arrangeur, auteur, interprète, peut-être aurai-je un jour toutes ces casquettes ?

Mes influences sont Orlane, Craig DAVID, Michael LINGTON, Dave COZ, Nicolas BRACONNIER, Perle LAMA, Mario-MMJ.., Marvin, Warren, Fanny J, Stomy, Tina LY, .

Mon rêve, mon but ultime serait, un jour, d'être reconnu en temps que "bon compositeur/arrangeur", et qu'on m'écoute et qu'on apprécie ce que je fais, et de rencontrer Orlane afin de lui composer un titre. Une partie de ce rêve s'est déjà réalisé le 06 septembre 2006. J'ai pu discuter, rire et déjeuner avec Orlane, un moment mémorable !

Conclusion, je pense qu'il ne sert à rien de continuer à blablater sur moi, le mieux, c'est que vous apprenez à me connaître, en commençant par écouter mes compos !

Parfois, les mots ne suffisent pas pour parler de quelqu'un.